Le tribunal de Riyad va récupérer plus de deux milliards cinq cents millions de riyals par mois

[:en]Là où les statistiques ont montré que le tribunal a émis au cours de l'année écoulée 1436 AH (31.090) une ordonnance préliminaire à l'article (34) comprenant « Il est exécuté et exécuté dans les cinq jours » avec un taux mensuel moyen de (2.591) est, tel que publié (21.840), l'article (46) contient « l'interdiction de voyager et l'arrêt des agences et la divulgation des activités commerciales, de l'argent et des réservations et aviser l'organisme responsable du dossier de crédit de ne pas respecter et qu'en cas de non-respect des délais cinq jours selon l'ordonnance préliminaire de l'article (34), « une moyenne mensuelle de (1.820) est, comme émis (11.204) des ordonnances d'emprisonnement exécutives pour ceux qui ne l'ont pas exécuté et ont caché leur argent, tandis que le total des ordonnances matérielles (34) pour le mois de Muharram de l'année en cours s'élève à (4,064) soit une augmentation (56,8%) par rapport à la moyenne mensuelle de l'année dernière, et que le total des commandes au rapport de l'article (46) (3,598) est une augmentation (97,6%) par rapport à la moyenne mensuelle de l'année dernière, a été libéré (2,385) est une peine d'emprisonnement pour cadres, soit une augmentation de (155%) par rapport à la moyenne mensuelle de l'année dernière.

et a attribué la vertu du président du tribunal d'exécution de Riyad, Cheikh Abdul Ilah bin Ibrahim Aeroan, à cette augmentation du rythme de travail et à l'augmentation de la productivité des décisions de mise en œuvre rendues par le tribunal cette année par rapport à l'année précédente, ce qui représente une augmentation de près de 100% attribué à l’adoption du Ministère de la Justice.

la nouvelle année Hijri 1437 AH a vu une augmentation notable de la réception des demandes, et accélère ainsi le rythme de travail du tribunal a rendu une décision préliminaire dans l'exécution des jugements et des décisions de l'exécutif et de l'obligation en vertu du papier commercial, comme ainsi que les décisions de réservation et de réservation d'argent, ainsi que l'interdiction de voyager et la divulgation des fonds, l'emprisonnement pour ceux qui n'ont pas respecté la mise en œuvre et la délivrance des droits.

Et que le tribunal d'exécution de Riyad a procédé à des réclamations financières de l'année dernière de 1 436 e estimées à plus de vingt-huit milliards de riyals (28 035 114 618,49), soit une moyenne mensuelle de plus de deux milliards trois cents millions de riyals (2 336 250 000), avec des fonds effectués au cours le mois de Muharram de l'année 1437 compte plus de deux milliards six cent trente-neuf millions de riyals (2 639 486 647), soulignant que la Cour reçoit plus d'un mois (7 900) renvois au Département de la Cour pour soulever de nouveaux réclamations.[:]

Le Comité national des avocats du Conseil des chambres saoudiennes et le ministère de la Justice documentent leur partenariat pour développer le secteur du droit

[:fr] où ils ont rencontré les responsables de la Direction générale du droit et ont discuté avec eux d'un certain nombre de sujets liés au secteur, ce qui a abouti à un accord de coopération sur un certain nombre de questions importantes. Le Comité a décrit cette coopération comme le produit naturel du grand soutien de Son Excellence le Ministre de la Justice, parrain du système judiciaire en Arabie Saoudite conformément aux orientations du Serviteur des Deux Saintes Mosquées dans le développement du système judiciaire, saluant le rôle de l'administration publique du droit au sein du ministère représenté par Cheikh/Abdul Aziz Bin Nasser Al-Zaid, et sa coopération pour améliorer la profession juridique.

Et pour promouvoir ses activités et activer son rôle dans les services du secteur juridique du Royaume, le Comité a constitué 6 équipes de travail permanentes ; chacun gère une partie du travail du secteur. Il s'agit : d'une équipe de formation et de développement, d'une équipe de coopération internationale, d'une équipe de droit, d'études et de recherche, d'une équipe d'arbitrage et de compatibilité, d'une équipe de pratique juridique.

Parmi les questions discutées par le Comité avec l'Administration générale du droit figurait la question des licences des avocats, où Cheikh / Abdul Aziz Al-Zaid a confirmé que le renouvellement des licences des avocats nécessite uniquement un rapport sur le travail du bureau et qu'il est n'est pas tenu de fournir à l'administration les provisions délivrées au nom de l'avocat déjà titulaire d'une licence. Concernant la question des imposteurs se faisant passer pour des avocats, la question a été soulevée par le président du Comité national des avocats.

La réunion a discuté du démarrage des travaux sur un projet de développement de la profession juridique, outre l'idée de la création d'un Institut Supérieur de Droit et d'Arbitrage. L'idée d'uniformes distingués pour les avocats du Royaume a été proposée aux participants à la réunion ainsi qu'au Directeur Général du Droit, en prenant l'exemple d'autres avocats à travers le monde où un tel uniforme distingue l'avocat des autres intrus dans la profession, en plus des significations de respect et d'appréciation envers les juges et de l'apparence civilisée de l'uniforme.[:]

[:fr]Le ministre des Affaires sociales prendra l'initiative d'informer la Choura des plans et des orientations de son ministère[:]

[:en]Et sur la manière d'exercer la Choura de cet outil réglementaire exigeant la présence des ministres, Al-Muhanna a expliqué que le Conseil lorsqu'il voit le besoin d'un ministre ou d'un responsable du gouvernement, il a demandé sa présence à travers la levée par le président du Conseil de la Choura au Premier ministre (le roi), notant que c'est ce que fait souvent le Conseil, où le ministre ou le fonctionnaire assiste à l'une des réunions du Conseil et répond aux questions et demandes d'informations des membres sur la performance rapport ou sujet appelé tout au long de la recherche et de l'étude au Conseil, soulignant qu'il a le droit à ce ministre de participer à la discussion sans droit de vote, comme le prévoit l'article 22 du système du Conseil.[:]

[:en]Les investissements étrangers en Arabie saoudite dépassent 220 milliards de SAR, selon SAGIA[:]

[:en]Al-Othman s'attend à ce que les investissements augmentent après le lancement de la nouvelle génération d'investissements tels que le programme d'autosuffisance et la réinstallation des chemins de fer, des transports, de la santé et des industries complémentaires dans le secteur pétrolier et gazier.

Les opportunités d'investissement dans le secteur de la santé atteignent $71 milliards, tandis que le secteur des transports compte 36 opportunités d'investissement prometteuses d'une valeur de près de $25 milliards.[:]

[:fr]Le gouverneur de SAGIA souligne la profondeur de la coopération entre le Royaume et la Russie dans les domaines du développement et de l'investissement[:]

[:en]”La Russie marque des progrès dans plusieurs domaines permettant aux principales entreprises officielles de contribuer aux investissements qualitatifs dans le Royaume. Nous avons la bonne économie, un emplacement idéal, une stabilité politique et un engagement gouvernemental idéal,

[:]

[:fr]Le ministre de la Justice a pris la décision de former un comité chargé d'étudier les obstacles qui pourraient entraver la présence des femmes dans les tribunaux[:]

[:fr]Cela intervient après que les rapports de l'inspection judiciaire ont repéré certaines remarques lors d'une visite des inspecteurs judiciaires dans certains tribunaux, notamment la non-attribution d'entrées spéciales aux femmes, et de salons non équipés qui les attendaient, ainsi que la non-attribution d'ascenseurs et de bureaux. requêtes à leur service.

La commission des problèmes devra partir de plusieurs départements du ministère des caractères dans le domaine des tribunaux et des notes d'étude et faire les propositions nécessaires, ainsi que la préparation des règles générales des contrôles à cet égard, en vue de l'adoption et de l'application dans les tribunaux. et des écrits de la Justice, et assure la gestion globale des projets du ministère de revoir les conceptions des bâtiments judiciaires et les écrits de la Justice prévus pour éviter les notes mentionnées.

Cette décision s'inscrit dans le cadre de plusieurs mesures et initiatives entreprises par le ministère dans un passé récent pour créer un environnement de bâtiments judiciaires répondant aux besoins de tous les utilisateurs de ses services. Pour surmonter tous les obstacles auxquels peuvent être confrontés les justiciables, en particulier les personnes âgées. , les femmes et les personnes ayant des besoins spéciaux, pour fournir des services au secteur de la justice avec toute la qualité et la compétence, un objectif stratégique que cherche à atteindre le ministère de la Justice, sous la direction et le suivi directement du Dr Walid Al Samaani. :]

[:fr]Avocats de la Commission : les procès des accusés de crimes terroristes ont satisfait à toutes les exigences du travail judiciaire[:]

[:fr]La Commission a souligné dans un communiqué que les décisions judiciaires qui ont annoncé la mise en œuvre du ministère de l'Intérieur sont les dispositions juridiques dérivées des dispositions de la charia islamique mises en œuvre sur une classe d'actes criminels commis, que représentent les crimes terroristes aux yeux de Conformément à la loi islamique et aux traités internationaux, ce groupe a ciblé de tels actes sur des vies innocentes et sur la sécurité du pays et de la population.

Le président du conseil d'administration d. Samaani et tous ses membres, en leur propre nom et au nom de tous les avocats d'Arabie Saoudite, pour s'être alignés avec les sages dirigeants envers les agitateurs et les partisans du terrorisme.

Et levez la tête des avocats saoudiens en remerciant et en remerciant les membres du Serviteur des Deux Saintes Mosquées et du Prince héritier et de la Couronne héritière pour le soutien illimité de l'installation médico-légale. Ce précieux accord sur l'organisation des avocats saoudiens, qui sera avoir le plus grand impact sur le développement de la profession juridique et augmenter la performance globale.[:]

[:fr]Le ministre de la Justice lance un bureau de gestion de projets du ministère[:]

[:en]nd s'adresse au ministère de la Justice à travers la création de ce bureau pour assister et soutenir les agences du ministère dans la transformation de ses initiatives en programmes et projets. Alors que le bureau travaille au suivi du ministère et s'assure qu'il atteint ses objectifs, comme le bureau a pour mission de s'assurer que les projets sont en accord avec les orientations et objectifs stratégiques du ministère ainsi que les travaux des rapports périodiques sur l'avancement des projets et les réalisations qui les ont, et mesurer la réalisation de ces projets par rapport à ses objectifs, et accroître l'efficacité du personnel du Ministère à travers le Centre de Projets.

Le Bureau développera une méthodologie de gestion de projet conforme à la culture du ministère et selon les dernières applications mondiales en matière de gestion de projet, car le Bureau équipera les modèles et les mécanismes qui aideront le ministère à contrôler ses projets et à montrer tout échec ou retard. au début du ministère, pour pouvoir éviter et surmonter tout retard, les projets peuvent s'opposer.[:]

[:en]Le ministère de la Justice adopte l'application du commandement électronique[:]

[:fr]Le ministère de la Justice adopte l'application de l'e-Commandement
Il a expliqué l'éminence à travers la parole et le ministère de la Justice pour lancer l'application du commandement électronique que le ministre de la Justice, président du Conseil judiciaire suprême, Cheikh Walid bin Mohammed Al Samaani, a souligné que l'adoption de cette application vise à faciliter l'écriture codifiée. et le libre commandement des irrégularités, la légitimité avec des horizons ouverts et la légitimité d'une charité pour le testateur.

L'application d'e-commandement, qui fonctionne sur Android et iOS classiques, vise à diffuser la culture du commandement et à appeler à l'action cette Sunna et à faciliter le travail de chacun est prêt à appliquer le commandement.

Téléchargez l'application pour le système iOS

http://appsto.re/sa/c29P_.i

Téléchargez l'application pour Android

https://goo.gl/3KK3BP[:]

[:en]Bronchial a discuté avec le Ministre du Travail Social des questions relatives aux femmes et aux enfants tchadiens[:ar]الشعب الهوائية “تشارك في مؤتمر وزراء الشؤون الاجتماعية العرب لمناقشة الأسرة العربية في ظل المتغيرات[:]

[:en]Bronchial accepte de nombreuses expériences et réussites des services couverts par le ministère au cours des périodes passées, expliquant ainsi les étapes et les initiatives prises par le ministère des catégories de bénéficiaires de services, et le travail systématique du ministère dans la transition de pastorale au développement.

Les deux parties ont discuté d'un certain nombre de questions d'intérêt mutuel et des moyens de coopération conjointe entre les deux pays dans le domaine des femmes, des enfants et des zones de secours et nous sommes impatients de former des partenariats au service des communautés locales entre les deux pays.

La réunion s'est déroulée en présence du vice-ministre de la protection sociale et conseiller familial, Dr Abdullah Almaiql, et du ministre des services de santé D.talaat talent et directeur de la coopération internationale Abdul Aziz old. ومظاهر التغيرات التي شهدت.

مدير النساء والأسرة والطفولة وكلمة وزير التضامن الاجتماعي المصرية غادة والي، بالإضافة إلى رئيس المكتب الت نفيذي لمجلس وزراء الشؤون الاجتماعية العرب ووزير التنمية البحريني جميل حميدان محمد.

سيناقش وزراء الموضوع العربي للأسرة العربية والتغيرات الحالية في الدورات الثلاث في اليوم الأول، أول تسليط الضوء على تماسك الأسرة في ضوء التغيرات السياسية والاجتماعية، والدورة الثانية التعامل مع الوظائف والتحديات الأسرة ال عربية في عالم متغير ويناقش دور الأسرة العربية في التنشئة الاجتماعية والنفسية ومواجهة التحديات المعاصرة وك ذلك الأمن الإنساني ودور المرأة في تعزيز التماسك الأسري، ودورة الاستعراض دور العمل الثالث المجتمع المدني في قضايا الأسر ة العربية.

وأكمل اليوم الثاني Bgelsta رشة العمل الأولى في الأسرة العربية والمعلوماتية، في حين أن الدورة الثانية للأسرة العربية تبحث مكان في التعليم والإعلام والاتصالات.[:]